À propos…

par Porteuse de Lanternes

Attiré par la lueur des lanternes, vos pas vous ont guidés jusqu’à ce blog ?

Visiteur, c’est avec une profonde fierté et un immense plaisir que je vous invite à explorer ce monde. Détendez-vous, ne pensez plus à rien, prenez place. Et laissez-moi vous présenter mon univers !

• QUI ES-TU, PORTEUSE DE LANTERNES ?

Moi c’est Carole. Vous l’ignoriez mais j’ai contribué à contrarier votre quotidien. Eh oui, pendant sept ans je m’occupais de livrer des publicités aux régies TV et web, en plus de participer à leur fabrication ! Je sais, vous pouvez me jeter des pierres (mais c’est surtout votre écran que vous risquez de casser…). Attendez la suite. Un jour j’ai décidé de tout plaquer, sans autre forme de procès. Marre du montage, marre de ma vie de technicienne audiovisuel à Paris. Si je ne voulais pas me dégoûter du cinéma, il me fallait fuir vers une autre vie. Après maintes interrogations dont je vous épargnerai ici les détails, je me suis lancée dans un projet de reconversion professionnelle pour travailler en médiathèque. Bingo ! Au cours de mon année de formation, j’ai compris que j’avais enfin trouvé ma place dans un projet qui me ressemblait et dans lequel je m’épanouissais complètement. Bien que l’envie d’ouvrir un blog me trotte à l’esprit depuis un moment, je n’avais pas osé franchir le pas avant mon année d’étude. En fait, j’ai réalisé qu’autour de moi, peu de personnes lisaient (ou vraiment très ponctuellement). Et quand je demandais pourquoi, moi qui ne peux pas me passer d’un roman une seule journée, je recevais cette sempiternelle réponse : « Souvent je m’endors et en fait je ne sais pas vraiment quoi lire. » Le déclic. Tu vas voir, je vais te donner envie de lire, je vais te mettre le bon bouquin entre les mains, celui qui est écrit pour toi, où tu as l’impression que l’auteur s’adresse directement à toi et que tu ne peux plus lâcher avant d’avoir tourné la dernière page. Si je parviens à susciter la curiosité et à transmettre l’envie de découvrir un auteur, un titre, ma journée s’illumine. Reste encore à trouver une bibliothèque qui voudra bien de moi ! Mais ce blog trouve un écho avec ma passion pour les livres et l’envie de partager / échanger à propos de mes déceptions, mes coups de cœur, etc. J’espère que mes chroniques vous plairont et vous donneront envie de rêver à votre tour

Lire.

Écrire.

S’envoler.

Pierre Bottero, préface à Ellana l’envol

 

• POURQUOI « PORTEUSE DE LANTERNES » ?

Si j’ai choisi ce nom, c’est en référence à l’un des plus beaux textes qu’il m’ait été donné de lire sur le pouvoir de l’imagination, The Lantern-Bearers de Robert Louis Stevenson (l’auteur de L’Île au trésor, L’Étrange cas du docteur Jekyll et M. Hyde pour ne citer que les plus célèbres). Dans son essai, l’écrivain raconte une anecdote d’enfance où à la tombée de la nuit, lui et ses camarades attachaient une lanterne sourde sous leur manteau afin d’imiter des pêcheurs, des policiers ou des cambrioleurs.

Leur utilité était nulle, le plaisir apporté imaginaire, et pourtant il ne serait venu à l’idée d’aucun de ces garçons de demander rien de plus à l’existence qu’une lanterne sourde sous son manteau.

La joie de ces garçons dépend uniquement de cette lanterne et de son pouvoir onirique. Avec leur imagination, les enfants métamorphosent cet instant de la vie ordinaire en une expérience romanesque dont le souvenir subsiste. À cet effet, Stevenson considère que les œuvres de fiction ont une influence plus durable que le reste. Le rôle du romancier est d’apporter « la poésie personnelle, l’atmosphère magique », quelques « étincelles de vie » dans ses livres, car c’est bel et bien dans la joie que réside le sens de toute action et le sentiment intime d’être en vie. Quiconque a conservé son âme d’enfant saura se reconnaître dans cette très belle pensée.

On dit qu’un poète est mort jeune dans la poitrine des plus compassés. On pourrait soutenir plutôt que ce barde (quelque peu mineur) a survécu dans presque chaque cas, et reste pour son possesseur comme le sel de la vie. On ne rend pas assez justice à la versatilité et à l’insondable puérilité de l’imagination humaine. La vie d’un homme peut n’être, en apparence, qu’un grossier tas de boue – mais dans le cœur de celui-ci soyez sûr qu’il est une salle dorée, où il vit dans le ravissement : aussi sombre que puisse paraître son chemin à un observateur, il n’en porte pas moins à sa ceinture, lui aussi, une sorte de lanterne sourde.
Robert Louis Stevenson

D’autre part, je dois admettre que ce simple mot « lanterne » m’émerveille car non seulement il évoque le souvenir de récits épiques ancrés à une époque lointaine, mais il renvoie aussi aux origines du cinéma avec « la lanterne magique » et ses images animées. Fascinante machine optique aux effets panoramiques sur l’imaginaire… Tiens, encore… 

C’est comme ça que m’est venu le pseudonyme de Porteuse de lanternes, reflet de ma passion pour les œuvres de fiction et cette nécessité de m’envoler vers d’autres vies, que ce soit au cinéma ou dans les livres.

Avouez que ces lanternes célestes dans Raiponce font rêver, non ?

• CONCERNANT LE CONTENU DU BLOG…

Les chroniques du blog traitent essentiellement de littérature : avis, listes de lecture, recommandations… A terme, j’aimerais aussi parler de films d’animation, mon péché mignon. J’essaie toujours d’être éclectique dans le choix de mes livres : je lis aussi bien des romans jeunesse que des romans adulte, des bandes dessinées, des mangas… J’ai une préférence pour les bouquins d’aventure (Alexandre Dumas, le maître absolu), les grands espaces et la nature (vive les éditions Gallmeister) et pour les littératures de l’imaginaire (surtout la fantasy, moins la science-fiction). Vous risquez de lire aussi beaucoup d’articles mentionnant Jane Austen, je l’adore c’est comme ça…

J’espère avoir éclairé un peu vos lanternes. Je vous laisse explorer les pages, trouver des titres susceptibles de vous faire voyager vers d’autres horizons.

Si vous souhaitez me contacter, vous pouvez vous rendre sur l’onglet Contactez-moi pour remplir le formulaire (m’est avis que si vous êtes parvenu jusqu’à cette page, vous avez déjà aperçu l’onglet dans la barre de menu) ou bien m’écrire directement à l’adresse : contact@porteusedelanternes.com

Je sais, vous vous dites que c’est la très grande classe d’avoir une adresse de messagerie avec son nom de domaine, c’est mon côté geek qui ressort, j’adore bidouiller le blog ! 

Vous souhaitant une bonne lecture,

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires